Vous êtes iciAccueil>Admin
Admin
vendredi, 11 septembre 2015 20:06

Cours d'Arabe et Coran 2015-2016

 

 

Assalamou alaykoum,

Les cours le week-end pour les enfants reprendront le samedi 12 septembre 9h00 incha'Allah.

Les dossiers complets rendu avant le 13 juillet 2015 ont été validés. Pour les retardataires, veuillez contacter la direction.

Bâraka Llahu fîkoum

vendredi, 11 septembre 2015 13:55

Les dix premiers jours de Dhul-Hijja

Chers frères et sœurs, Assalamou alaykoum.

Dix jours durant, avant la fête du Sacrifice, il est recommandé de faire des efforts dans les actes d’adoration comme la prière, le rappel d’Allah, les contacts avec la famille, les aumônes, le fait de recommander le bien et d’interdire le mal, selon ses possibilités. Mois sacré du Pèlerinage, cette période correspondait, avant la révélation du Coran, à, une trêve où les guerres et toute forme de violence étaient prohibées. Il existe des textes qui donnent des précisions sur des actes à faire.

Allah dit: « Par l'Aube, et par les dix nuits. » [l’Aube, v. 1 et 2] 
Ibn Kathîr - qu’Allah lui fasse miséricorde - a dit : « Cela fait référence aux 10 (premiers) jours de Dhul-Hijja.»Allah a dit aussi : « … Et pour invoquer le nom d’Allah aux jours fixés… » [Le Pèlerinage, v. 28]

Ibn ‘Abbâs a dit à propos de l’explication de ce verset : « Ce sont les dix jours [de Dhul-Hijja]. »

Ibn 'Abbâs a dit aussi : « Le Prophète - Paix et salut d’Allah sur lui - a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours. » Les Compagnons dirent : « Même pas le Jihâd ? » Il dit : « Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien (càd. qu’il y perdrait sa vie et sa fortune). » Rapporté par Al-Bukhârî.

 

Ce qu’il est recommandé de faire pendant ces 10 jours : Il est recommandé de faire des efforts dans les actes d’adoration comme la prière, le rappel d’Allah, les contacts avec la famille, les aumônes, le fait de recommander le bien et d’interdire le mal, selon ses possibilités.

Il existe des textes qui donnent des précisions sur des actes à faire en particulier :

1- Prononcer les formules de rappel : Dire « Allâhu Akbar » (Takbîr), « Lâ Ilâha Illallâh » (Tahlîl), « Al-Hamdu Lilâh» (Tahmîd), car selon le hadith d’Ibn ’Umar - qu’Allah l’agrée - le Prophète a dit : « Il n’y a pas de jours plus importants auprès d’Allah - exalté soit-Il - et au cours desquels les oeuvres sont plus aimées de Lui, que durant ces 10 jours. Donc, dans cette période, répétez les formules « Allâhu Akbar », « Lâ Ilâha Illa'llâh », « Al-Hamdu Lilâh ». » Rapporté par At-Tabarânî dans son Mu’jam ul-Kabîr.

L’imam Al-Bukhârî - qu’Allah lui fasse miséricorde - a dit : « Ibn ‘Umar et Abû Hurayra - qu’Allah les agrée- allaient au marché pendant les 10 jours et ils répétaient « Allâhu Akbar » et les gens répétaient derrière eux." (chacun pour soi, car il n’existe aucune preuve qui prouve qu’il faut dire cette formule en groupe, d’une seule voix).

Une formule acceptée est :
   « Allâhu Akbar, Allâhu Akbar, Lâ Ilâha Illa'Llâh...Allâhu Akbar, Allâhu Akbar, Wa Lilâhil-Hamd. »

Et Ibn ‘Umar répétait le Takbîr à Mina pendant ces 10 jours, après les prières, au moment de se coucher, dans sa tente, dans ses assemblées et lors de ses promenades. Il est recommandé de dire le Takbîr à haute voix, selon ce qu’ont fait ‘Umar, son fils et Abû Hurayra.

2- Le jeûne :  certaines femmes du Prophète - salut et prière d’Allah sur lui - rapportent : « Le Prophète - paix et salut d’Allah sur lui- jeûnait les 9 (premiers) jours de Dhul-Hijja, le jour d’Achoura, et trois jours par mois. » Rapporté par l’imam Ahmad, Abû Dâwûd et An-Nassâ’î.

3- Le jeûne du jour d’Arafat (9ème jour de Dhul-Hijja): jeûner ce jour est une Sunna confirmée pour celui qui n’effectue pas le pèlerinage, selon le hadith du Prophète - Paix et salut d’Allah sur lui : « J’espère la récompense d’Allah que ce jeûne efface tes péchés de l’année écoulée et ceux de l’année à venir. » Rapporté par Muslim.

4- Le Hajj et la ‘Umra : Abû Hurayra rapporte du Prophète - Paix et salut d’Allah sur lui - qu’il a dit : 
« Accomplir la ‘Umra efface les péchés entre cette ‘Umra et la dernière, et un Hajj accepté (d’Allah) n’a d’autre récompense que le paradis. » Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

vendredi, 17 juillet 2015 14:00

Après le Ramadan

Les louanges sont à Allah, que la paix et Ses bénédictions soient sur Son messager.

Le Coran nous met en garde, cher frères et sœurs, contre le jeûneur qui se comporte comme « celle qui défaisait brin par brin sa quenouille après l'avoir solidement filée » (Coran, 16 :92). Trop souvent, une fois que Ramadan s’en est allé, on ne retrouve plus celui qui observait le jeûne, qui se livrait à la lecture du Coran, qui s’empressait de distribuer des aumônes et qui était assidus aux prières nocturnes.  Il faut maintenir sa conduite même après Ramadan et ne pas suivre le chemin de Satan en commettant des actes de désobéissance. Le maintien par le musulman des bonnes pratiques après la fin du Ramadan est un indice de l’agrément de ses actes du Ramadan par Allah. Son abandon des bonnes actions et son engagement dans la voie de Satan est une humiliation, une dégradation, un abaissement et un déshonneur. C’est dans ce sens qu’al-Hassan al-Basri dit : «  S’Il les estimait, ils ne Lui auraient pas désobéi. » Quand un fidèle devient inintéressant aux yeux d’Allah, personne ne l’honorera. A ce propos, le Très Haut dit : «Et quiconque Allah avilit n'a personne pour l'honorer.  » (Coran, 22 : 18).

 

Il est bien étonnant que des personnes qui se livrent pendant le Ramadan au jeûne, à la prière, à l’aumône, à la demande de pardon et aux (autres) actes d’obéissance envers le Maître de l’univers changent de comportement dès la fin du mois. Ceux qui ne connaissent Allah qu’en Ramadan doivent prendre garde, car c’est Celui qui a prescrit le jeûne qu’il faut adorer, pas le mois de Ramadan!

Le musulman doit faire du Ramadan une page nouvelle pour le repentir, le retour (vers Allah), l’obéissance et l’observance d’Allah en tout temps et en toute heure. Il convient donc qu’au sortir du mois béni, le musulman perpétue les actes d’obéissance et évite la désobéissance et le mauvais comportement pour continuer ce qu’il faisait afin de se rapprocher d’Allah azza wa jal. A ce propos, le Puissant et Majestueux dit : « Et accomplis la Salât aux deux extrémités du jour et à certaines heures de la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Cela est une exhortation pour ceux qui réfléchissent. » (Coran, 11 : 114).

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) dit : « Fais succéder le bon acte au mauvais pour l’effacer et fais preuve d’un bon caractère dans les rapports avec les gens ». Ce sont des exhortations qui doivent être suivies en tout temps !

 

Nul doute que l’œuvre pie fait partie des plus grands moyens qu’un fidèle peut utiliser en tout temps pour se rapprocher de son Seigneur. Le Maître de Ramadan est aussi le Maître des autres mois, de Shaaban, de Dhul-Hidjdja, de Muharram, de Safar etc…, et le culte qu’Allah, le Puissant, le Majestueux a établi pour nous repose sur cinq piliers - dont le jeûne pratiqué dans un temps déterminé. Quand ce temps est passé, les autres piliers comme le pèlerinage, la prière et la Zakat restent, et nous en sommes responsables devant Allah. Aussi devons-nous les accomplir de la façon qui plaît à Allah, le Puissant et Majestueux. Ce faisant, nous nous adonnons à ce pourquoi Il azza wa jal nous a créé, comme Il l’a dit : « Je n'ai créé les djinns et les hommes que pour qu' ils M' adorent. » (Coran, 51 : 56).

Le croyant pieux et intègre doit craindre Allah le Très Haut, veiller à Son obéissance, s’imposer la piété et perpétuer la bienfaisance, la recommandation du bien et l’interdiction du mal…tous les mois de l’année.

Wa salamou alaykoum wa rahmatuLlahi wa bârakatu

     Les louanges sont à Allah, que les bénédictions et la paix soient sur Son messager.

     Nous nous trouvons au début de dix jours bénis dans lesquels se trouvent le bien et la bénédiction qui ne se trouvent pas dans les autres jours ; dans ces dix jours se trouve une nuit qui est meilleure que mille mois, « celui qui sera privé de son bien, sera véritablement privé » (hadith)

     Pendant cette nuit, les actions sont meilleures que les actions accomplies durant plus de mille mois  (environ quatre-vingt-trois ans) ; quiconque croit, et prie durant cette nuit en espérant recevoir la récompense, ses péchés commis dans le passé seront pardonnés. Allah azza wa jal dit :"Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. " [ Sourate Al-Qadr - verset 1- 3].  

     Il faut faire des efforts pour rechercher cette nuit pendant les dix derniers jours du mois de Ramadan, et augmenter les bonnes œuvres, les invocations et les demandes adressées à Allah. La Sunna nous encourage, pendant cette nuit, à invoquer ainsi :"O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi ! O Seigneur ! Tu es Grand Pardonneur et Tu aimes le pardon, donc pardonne-moi !" [Rapporté par l’imam Ahmed, et les auteurs des Sunnanes, d’après Aïcha qu’Allah l’agrée].

     Les efforts durant ces dix derniers jours, doivent être accomplis avec sincérité et en suivant la Sunna du prophète alayhi salat wa salam , de même que al i’tikaaf (la retraite spirituelle) fait partie de la Sunna pendant ces dix derniers jours, car le prophète  l’accomplissait pendant les dix derniers jours jusqu’à ce qu’il mourut.

    Cet effort ne doit pas être troublé par l’excès en essayant de connaître cette nuit à travers certains signes qui ont été rapportés, ou ce qui est raconté chaque année par certaines personnes qui commentent les rêves et sur lesquelles rien de sérieux n’est fondé comme l’ont mentionné An-Nawawi, Ach-Chaatibi, Cheikh Al-Islam Ibn Taymyyah, Ibn Al-Quayyim et d’autres qu’Allah leur fasse miséricorde. De plus le prophète alayhi salat wa salam  l’a vit en rêve et on la lui fit oublier. La circulation des commentaires sur les rêves entre les gens au sujet de la nuit du destin, est une perte de temps, et un piège du diable afin qu’il corrompe leur détermination et négligent de prier les autres nuits.

     Et ce qui est juste selon les savants, est que personne ne peut déterminer la nuit du destin avant qu’elle ne vienne, mais au contraire, la connaissance de cette nuit a été élevée [auprès d’Allah] jusqu’au jour du jugement, et il est donc impossible qu’une personne l’a voit avec certitude. Et l’imam Al-Boukhari rahima’uLlah a rapporté dans son Sahih (recueil de hadiths authentifiés), d’après Oubaadah qui a dit : « Le messager d’Allah  sortit pour nous parler de la nuit du destin, et deux hommes parmi les musulmans s’affrontèrent. Il dit alors : "Je suis sorti pour vous parler de la nuit du destin (pour vous annoncer le jour de la nuit du destin), alors untel et untel s’affrontèrent, et elle fut élevée [relevée] ; donc, il se peut que ce soit mieux pour vous ainsi ; recherchez-la donc durant la neuvième, la septième et la cinquième nuit » [c’est-à-dire la nuit avant le vingt-cinquième jour, le vingt-septième jour et le vingt-neuvième jour, et durant les dix derniers jours ). Et la sagesse - serviteurs d’Allah - qui se trouve dans le fait qu'elle fut cachée, a été voulue par Allah,  pour que ceux qui la recherchent fassent des efforts durant les dix derniers jours complets, c’est la raison pour laquelle le prophète alayhi salat wa salam  faisait la retraite spirituelle, afin qu’il puisse trouver cette nuit, et Allah Seul détient la science.

     Frères et sœurs, recommandons-nous la taqwa (crainte pieuse), empressons-nous d’accomplir les actions avant qu’il ne soit trop tard, et hâtons-nous d’aller vers un Paradis qui a été préparé pour les pieux et qu’Allah nous compte parmi les pieux et les sincères.

  Assalamou alaykoum wa rahmatu Llahi wa bârakatu.

     Les louanges sont à Allah, que la paix et Ses bénédictions soient sur Son Messager.

     Chers frères et sœurs, nous voici arrivés à la moitié du mois de Ramadan, nos cœurs et nos volontés ont persistés, remercions Allah azza wa jal pour cela. Notre ennemi éternel a juré par jalousie et orgueil de se mettre au travers de notre chemin. Allah le très haut nous rappelle la parole de Satan : «Puisque Tu m’as mis en erreur, dit [Satan], je m’assoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants.» (Al A’râf- v. 16 /17). Prenons conscience de cette guerre avec Iblis le maudit : elle ne s’arrête jamais et il nous  assaille de tous les côtés. Cet ennemi connaît intimement nos faiblesses et met tout en œuvre pour nous détourner. Notre Seigneur nous met en garde : « Et Satan a très certainement rendu véridique sa conjecture à leur égard. Ils l'ont suivi donc, sauf un groupe parmi les croyants » (Saba, v.20). Il faut le prendre comme ennemi car l’enfer est sa destination, pour lui et ceux qu’il aura égaré. « Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour un ennemi. Il ne fait qu'appeler ses partisans pour qu'ils soient des gens de la Fournaise. (Fater- v 6.) ». Allah nous rappelle aussi : « Certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs, je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux; je leur commanderai, et ils altéreront la création d'Allah. Et quiconque prend le Diable pour allié au lieu d'Allah, sera, certes, voué à une perte évidente. » (Annisa, v 119)

     Prenons garde et soyons vigilent, cet ennemi jaloux et envieux se lèvera le jour du Jugement et dira  ces paroles qui nous sont rappelés dans Sourate Ibrahim : « Et quand tout sera accompli, le Diable dira : "Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n'ai pas tenue. Je n'avais aucune autorité sur vous si ce n'est que je vous ai appelés, et que vous m'avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; mais faites-en à vous-même. Je ne vous suis d'aucun secours et vous ne m'êtes d'aucun secours. Je vous renie de m'avoir jadis associé [à Allah]". Certes, un châtiment douloureux attend les injustes [les associateurs] » (Ibrahim, v 22)

     Parmi les grandes ruses de Satan pour nous faire dévier, c’est de nous faire aimer la compagnie des pêcheurs et ceux qu’il a attiré dans son piège. « Vous apprendrai-Je sur qui les diables descendent? Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur. Ils tendent l'oreille... Cependant, la plupart d'entre eux sont menteurs. Et quant aux poètes, ce sont les égarés qui les suivent. Ne vois-tu pas qu'ils divaguent dans chaque vallée, et qu'ils disent ce qu'ils ne font pas? A part ceux qui croient et font de bonnes œuvres, qui invoquent souvent le nom d'Allah et se défendent contre les torts qu'on leur fait. Les injustes verront bientôt le revirement qu'ils [éprouveront]! » (Ash-chuara v. 221/227)

     Prenons garde également à l’ostentation, le salaf Sufyan ath-Thawri qu’Allah l’agréé a dit : « Le serviteur accomplit des œuvres en secret et Satan ne cesse de l’inciter à le proclamer jusqu’à ce qu’il passe du recueil secret au recueil public ». (Talbis Iblis, de l’imam Ibn Al Jawzi)

     Pour conclure, prenons ce verset comme arme contre Iblis et ses serviteurs : « Quant à Mes serviteurs, tu n'as aucun pouvoir sur eux". Et ton Seigneur suffit pour les protéger! » ( Al-Isra v.65)

 

     Assalamou alaykoum wa rahmatuLlahi wa bârakatu

vendredi, 26 juin 2015 14:00

Les jeûneurs et le bon comportement

     Chers frères et sœurs, nous voici arrivés à la deuxième dizaine de Ramadan. Durant ce mois, avec leurs actes d’adoration et leur jeûne, les musulmans voient leur foi augmenter et ne doivent pas accepter de rester passif dans la course aux bonnes actions. Allah azza wa jal aime les persévérants  et déteste la paresse. C’est le mois où le Coran fut révélé pour réveiller les cœurs et construire cette communauté, faisons donc ensemble un bilan de conscience sur notre comportement.

     Le jeûne nous apprend à nous retenir et nous restreindre sur la nourriture et la boisson alors que notre corps les réclame. Pour profiter pleinement des bienfaits du jeûne nous devons adopter le bon comportement :

* Il faut éviter de parler de futilité, tâchons de dire le bien et le nécessaire. Attention à la médisance et la calomnie, sinon on s’abstiendrait de nourriture pour manger la chaire de nos frères, cela n’aurait aucun sens !

* Faire attention à ce que nos sens perçoivent et entendent : ne pas écouter et regarder de mauvaises choses. Nos sens peuvent nous détourner et nous conduire à une impasse, où l’on suit juste nos désirs et on oublie le bien.

* Ne pas trop manger comme cela a été recommandé par nos prédécesseurs. Le fait de manger modérément engendre le bon comportement et la sérénité du cœur, cela permet de canaliser ses désirs et sa colère. Luqman, (paix sur lui), nous dit que si l’estomac se remplit, l’esprit s’endort et la sagesse diminue puis les membres s’affaiblissent pour accomplir les adorations.

     Allah azza wa jal dit : « Ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de Salât portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès. » (Coran 7/31)

     Concernant l’oisiveté et l’ingratitude vis-à-vis des bienfaits d’Allah, Il azza wa jal dit : « Et le jour où ceux qui mécru seront présentés au Feu (il leur sera dit) : "vous avez dissipé vos [biens] excellents et vous en avez joui pleinement durant votre vie sur terre : on vous rétribue donc aujourd'hui du châtiment avilissant, pour l'orgueil dont vous vous enfliez injustement sur terre, et pour votre perversité » (Al Ahqaf, verset 20)

*  Eviter de mentir, rappelons que, selon Abou Hourayra, le Prophète alayhi salat wa salam  a dit : "Celui qui ne délaisse pas les paroles mensongères et le fait de les mettre en pratique, Allah n'a pas besoin qu'il s'abstienne de manger et de boire." (rapporté par Al Boukhari, Abou Dawoud et At-Tirmidhi)

*  Se repentir, encore et sans cesse, car le mois de Ramadan doit être l’occasion de s’adresser à Allah azza wa jal pour demander son Pardon : « Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d'Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux » (An-nisa, v110)

 

Assalamou alaykoum wa rahmatu Llahi wa bârakatu

vendredi, 19 juin 2015 14:00

Accueillir le mois de Ramadan

     Rappelons- nous que ce monde est éphémère. Celui qui y vit, périt ; les situations changent, et chaque serviteur sera interrogé. Celui qui s’y accroche sera toujours occupé, il n’atteindra pas la fin de ce qu’il souhaite, et n’obtiendra pas ce qu’il désire.  « Et quiconque s'attache fortement à Allah, Il est certes guidé vers un droit chemin »  [Sourate 3 - Verset 101]

      Le mois des profits nous est venu. C’est un visiteur brillant qui apporte des bienfaits innombrables. Pendant ce mois, on ne voit que des adorateurs inclinés, des gens qui lisent le Coran en s'abaissant devant Allah et en pleurant.   Remercions Allah de nous avoir fait vivre jusqu'à ce mois car combien de personnes voulaient y parvenir et ne l’ont pas atteint. La mort les a surpris et les a fait périr.

  Rappelons-nous que celui qui est toujours paresseux ne réalisera pas ses désirs et sera perdant. Aïcha (radiallahou 'anha) a dit : « Le messager d’Allah accomplissait des efforts pendant le mois de Ramadan, comme il n’en accomplissait pas les autres mois. » [Rapporté par Mouslim]. Il faut redoubler d'efforts pendant ce mois béni : le mois de Ramadan est le mois de l’acceptation, de l’affranchissement de l’enfer, de la bienfaisance, de l’élévation. Quelle perte pour ceux qui sont paresseux ! Voici quelques recommandations :

      - A ceux qui regardent ou font des actes interdits alors que nous sommes  dans le meilleur des mois, gardez-vous de violer son état sacré, de salir son honneur et de diminuer son rang. Le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit : « Celui qui n’abandonne pas le mensonge, Allah n’a pas besoin qu’il laisse sa nourriture et sa boisson. » [Rapporté par Al Boukhari]

     -Il faut se consacrer pleinement au Coran : la meilleure façon dont vous puissiez passer votre temps est l’étude des versets du Coran et la réflexion sur leur signification. L’ange Djibril ('alayhi salam) rencontrait le messager d’Allah (sallallahou 'alayhi wa sallam) chaque nuit pendant le mois de Ramadan pour lui enseigner le Coran. Il faut essayer d’apprendre les causes de la descente des versets et lire les livres des commentaires du Coran (Tafsir).

     -Il faut dépenser pour Allah.  Le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit : « La meilleure aumône est celle qui est faite pendant le mois de Ramadan. » [Rapporté par Tirmidhi]Le Ramadan est le mois des dépenses, des dons et de la compassion.

      -Prendre le repas du Souhour : le Messager d'Allah (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit : «La différence qu’il y a entre notre jeûne et le jeûne des gens du Livre est le repas du Souhour  - avant la prière du matin -Prenez le Souhour, même avec une gorgée d’eau. »

     -Ne pas gaspiller la nourriture et les boissons

Une mauvaise habitude est apparue chez certains musulmans, c’est le gaspillage de la nourriture et des boissons pendant le mois de Ramadan. Beaucoup parmi eux jettent le reste de la nourriture dans les poubelles, alors qu’il y a des gens qui ont faim et des familles qui cherchent à manger et à boire.

     -Multiplier les demandes à Allah : Tous les jours, Allah exauce les demandes des jeûneurs pendant le mois de Ramadan. D'après Abou Saïd Al-Khoudri (radiallahou 'anhou), le Prophète (sallallahou 'alayhi wa sallam) a dit : « Chaque musulman a une demande adressée à Allah qui est exaucée tous les jours et toutes les nuits. » [Rapporté par Al Bazzar]Augmentez les invocations pendant le mois du Ramadan : pour vous, votre famille et vos proches parents.

Assalamoualeykoumwarahmatollahita3ala wabarakatuh

vendredi, 12 juin 2015 14:00

Suite La préparation au mois de Ramadan

Chers frères et sœurs,

      Le mois de Ramadan débute dans quelques jours, ce mois qui a été glorifié selon notre prophète (saw).  Ce mois permet à notre communauté de ressentir les difficultés de ceux qui sont dans le besoin,  permet d’augmenter sa foi et de s’éloigner de tous les méfaits.  Dieu le très haut durant ce mois élève le degré de bonnes actions et efface les péchés.

     Ceux qui font le jeûne seront récompensés par Allah  par une récompense qu’Allah est Seul à connaître.  Allah  dit (dans un hadith qudsi) : « Toutes les œuvres du fils d'Adam voient se multiplier la valeur de leur salaire. La bonne action est payée par dix à sept cents fois sa valeur. Dieu exalté dit: «Sauf le jeûne. Il est pour moi et c'est moi qui en donne la récompense. Il renonce en effet à cause de moi à ses désirs charnels et à son manger. Le jeûneur à deux joies: Une fois quand il rompt son jeûne et une autre quand il rencontre son Seigneur. La mauvaise haleine du jeûneur a certainement pour Dieu une meilleure odeur que le musc ».

     De même, le prophète, d'après Sahl Ibn Sa'd (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il y a certes dans le paradis une porte que l'on appelle 'Ar Rayan. C'est par elle que les jeûneurs vont entrer le jour du jugement et personne d'autre qu'eux ne rentrera par cette porte. Lorsque le dernier d'entre eux sera rentré, cette porte sera fermée. Celui qui y entre boira et celui qui boira n'aura plus jamais soif ».

     Il faut, comme nous l’avons expliqué la semaine dernière, pour préparer Ramadan, se repentir, et faire la course aux bonnes actions en jeûnant la journée, réaliser le quyyam (prière nocturne), et bien se concentrer durant les prières obligatoires. Et comme il est dit dans sourate La Vache il faut essayer d’avoir cette récompense suprême qui est Taqwa, la piété : Ô les croyants! On vous a prescrit

As-Siyam comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété (v. 183)

     N’oublions pas que Ramadan ne doit pas être une course à la nourriture et aux excès alimentaires du soir, ce doit être une course aux bonnes œuvres, ni un prétexte à regarder les chaînes satellitaires toute la nuit. Le jeûne n’est obligatoire que quelques jours dans l’année, et ces jours passent très vite : c’est une rahma, une facilité donnée par Dieu. Pendant ces quelques jours œuvrons dans le bien au maximum. Dieu dit : Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi… alors Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés (La Vache, v.186) Ceci nous démontre que le jeûne est une occasion pour l’acceptation des invocations.

     Oh dieu aide nous à jeûner tout en étant dans ta guidée et place nous parmi ceux que ta guidée a sauvé du feu de l’enfer. Amin.

Barakallahoufikoum.

vendredi, 05 juin 2015 14:00

Se préparer au mois de Ramadan

Cher frères et sœurs,                            

     Dieu prépare la terre entière au mois sacré de Ramadan, comment nous êtres humains devons-nous nous préparer à le recevoir ? Il convient de se féliciter entre nous croyants et se réjouir de ce mois merveilleux, se féliciter de l’ouverture des portes du paradis et de la fermeture des portes de l’enfer. Dieu a préféré le mois de Ramadan à tous les autres et a descendu durant ce mois le livre saint du Coran. Notre prophète (saw) préparait ses compagnons, nous verrons ensemble quelques exemples.

     Avant cela, rappelons que jeûner Ramadan est une prescription obligatoire inscrite dans le livre saint : « O les croyants! On vous a prescrit as-Siyam comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété ... » (Sourate 2 - Verset 183). Rappelons aussi ces deux hadiths relatifs au jeûne : Le jeûne est un acte pour Dieu, différent des autres adorations : « A l’exception du jeûne qui n’est fait uniquement que pour Moi et Je récompenserai celui qui le fait. »  (Al-Bukhari) et « Celui qui jeûne connaît deux grands moments de joie, l’un quand il rompt le jeûne et l’autre quand il rencontre son Seigneur qui se réjouit de son jeûne. »  [Hadith rapporté par Muslim, 2/807.]

     Il est important de se renseigner sur la manière de se préparer pour le mois de Ramadan car beaucoup de gens se sont écartés de la bonne compréhension de la réalité du jeûne, que l'on a transformé en une période de festivités marquée par l’excès  d'aliments, de boissons,  de  friandises; …. On  ignore ainsi la réalité du jeûne du Ramadan et on lui enlève sa  dimension cultuelle et spirituelle en ne pensant qu’à son ventre. D’autres  se préparent correctement, par les moyens suivants :

     1.   Le repentir sincère

Il est obligatoire en tout temps mais l'est davantage pour celui qui va entrer dans un mois béni et  très important. Le très haut a dit : «Et repentez-vous tous devant Allah, Ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. » (Coran,24:31)

     2. L'invocation

Il a été rapporté que certains ancêtres pieux invoquaient Allah six mois avant le mois. Le musulman doit  invoquer son Maître Très haut pour qu'Il lui permette de vivre dans le bien-être physique et spirituel jusqu'à l'arrivée du mois de Ramadan. Il doit encore L'invoquer pour qu'Il l'assiste à Lui obéir au cours du mois et accepte ses actes.

     3. Eprouver de la joie à l'approche de ce mois important

Allah Très haut dit: «   Dis : «[Ceci provient] de la grâce d'Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C'est bien mieux que tout ce qu'ils amassent » (Coran, 10:58).

     4. S'acquitter du jeûne obligatoire pour ceux qui ont des jours à rattraper

D'après Abou Salamah: «J'ai entendu Aicha (P.A.a) dire: il m'arrivait d'avoir à rattraper le jeûne et de ne pouvoir le faire qu'en Chaabane.» (Rapporté par al-Boukhari, par Mouslim,).

     5. S'instruire pour connaitre les dispositions qui régissent le jeûne et le mérite du Ramadan..

     6.  S'asseoir avec les membres de la famille tels l'épouse et les enfants pour leur expliquer les dispositions concernant le jeûne et encourager les plus petits à jeûner.

     7.  Préparer des livres qu'on pourrait lire à la maison ou offrir à l'imam afin qu'il les enseigne au public en Ramadan.

     8.   Jeûner quelques jours du mois de Chabane pour bien se préparer au jeûne du Ramadan, comme nous l’avons vu la semaine dernière

     9. Et surtout, lecture assidue du Coran ! Salam ibn Kouhayl dit: «on disait que le mois de Chabane est le mois des lecteurs du Coran».

 

Assalamou aleykoum

vendredi, 29 mai 2015 14:00

Les bienfaits du mois de Chaabane suite

Chers frères et sœurs,

Nous continuons aujourd’hui avec le sujet du mois sacré de Chaabane, dont nous avions évoqué les bienfaits la semaine dernière. Notre prophète (saw)  le jeûnait parfois entièrement ou partiellement. La nuit de la moitié de Chaabane est importante comme le rappelle ce hadith :

« Certes, Allah examine les gens la nuit du quinzième jour de Chaâbane et accorde son pardon à tous excepté le mécréant et le rancunier».

Faisons notre examen de conscience et inquiétons nous de savoir si nous ne commettons pas le péché d’association (chirk) car il ne faut pas se croire exempté ; même les meilleurs prophètes ont invoqué Dieu de les préserver de l’association,  comme notre père Ibrahim, paix sur lui :

 « Et (rappelle-toi) quand Abraham dit: «Ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et préserve-moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles.

 Ô mon Seigneur, elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens. Quiconque me suit est des miens. Quant à celui qui me désobéit... c’est Toi, le Pardonneur, le Très Miséricordieux » (Ibrahim, v. 35.36)

L’ostentation, le fait de se mettre exagérément en avant, et  l’orgueil sont des formes d’association.

De même, il faut éviter de se disputer avec ses frères, ses voisins …surtout pour des raisons qui concernent la vie matérielle et le bas monde. Notre Seigneur nous a donné la description du vrai croyant : Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant: «Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu’à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux».(L’Exode verset 10)

Prenons exemple sur cette parole laissée par des personnes douées de discernement : « Pardonne aux pêcheurs et Dieu te pardonnera »

Mais attention, parmi les bid3as, « innovation », de la moitié de chaabane, des personnes croient, en s’appuyant sur  le verset 4 de la sourate Ad-Dukhan que tout se décide cette nuit-là : « (Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui avertit), durant laquelle est décidé tout ordre sage » Mais ceci est faux, c’est la nuit du destin de Ramadan qui a ce rôle. Et d’autres personnes prient toute la nuit durant cette nuit de mi Chaabane alors qu’elles ne le font pas les autres nuits. Ceci n’a pas été accompli par notre prophète (saw), c’est donc un travail sans bénéfice pour son auteur. Chers croyants, suivons l’ordre donné par Allah dans son livre :

« Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer, après que les preuves leur furent venues, et ceux-là auront un énorme châtiment. » (La famille d’Imran, v 105)

Et dans la sourate Yunus (verset 57) il est dit : « Ô gens! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants. » Terminons enfin par ce dernier verset (La Table Servie v3) :

«(…) Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché... alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux » Notre religion est complète et n’a pas besoin d’innovation.

Assalamoualeykoum warahmatoulahi ta3ala wa barakatouh

Horaire des prières    

Rappel Religieux

Messagerie     

Contacter-nous

Actualités & Evénements

Prêche de vendredi

Question reponse

Petites annonces

                                                                 

Copyright © 2014  afmccm.fr       AFMCCM 16 Rue Marclan 31600 MURET Tel 09-54-99-52-60