Vous êtes iciAccueil>Admin
Admin

       Cher frère et sœur Assalamoualaykoum,

     Nous sommes actuellement au mois de Chaâban, un mois saint très important. Il se situe entre deux mois qui sont eux-mêmes sacrés : Rajab et Ramadan. Ce mois sacré est de nos jours délaissé par les musulmans contrairement à nos prédécesseur qui lisaient le Coran et jeûnaient particulièrement comme le faisait notre prophète (saw) ;  alors qu’aujourd’hui  on y introduit des innovations comme la nuit de la mi-Chaaban. Nous devons suivre le chemin de notre prophète en imitant au maximum ses actions durant ce mois. Notre mère Aicha rapporte : « Je n’ai jamais vu le prophète jeûner autant que durant Chaaban si ce n’est durant Ramadan. Une année, il a jeûné ce mois entièrement ». Comme le rapporte l’imam Ahmed que Dieu l’agrée, Oum Salama déclara à propos du prophète (saw)  qu’il n’a jamais jeûné un mois entier si ce n’est au mois de Chaaban, donc il jeûna deux mois d’affilé. Notre prophète (saw) a jeûné entièrement Chaâban, mais il l’a aussi jeûné partiellement, pour ne pas alourdir la tâche pour notre communauté. Seul Ramadan est obligatoire. Ce hadith nous dicte la marche à suivre : « « […] Par ALLAH, ALLAH ne se lasse pas de vous récompenser jusqu’à ce que vous vous lassiez de faire des œuvres de bien. La meilleure façon de l’adorer est, pour Lui, ce que vous faites avec persévérance ».

     Le prophète faisait preuve de persévérance en jeûnant régulièrement ce mois sacré. Oussama ibnu Zayd rapporte qu’il vint voir le prophète et lui dit : «(…) Je ne te vois pas autant jeûner les autres mois que pendant celui de Chaâban ». Le prophète répondit « Les gens oublient ce mois qui se trouve entre Rajab et Ramadan. C’est pourtant le mois au cours duquel les œuvres (de toute l’année) montent vers le Seigneur de l’Univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées. » Le prophète évoque un mois délaissé par beaucoup de gens, or Dieu aime qu’on l’invoque dans les moments ou les lieux où les hommes oublient. Par exemple, dans les marchés où les hommes pensent au profit, pendant la nuit quand les gens dorment. Cela peut être aussi de donner de ses biens en période d’austérité.

     Il est conseillé de jeûner ce mois pour se préparer à Ramadan, comme il est utile, par exemple, de s’entraîner avant un marathon en courant régulièrement, pour que jeûner soit plus aisé et pour que notre concentration durant Ramadan soit meilleure.

     Motivons-nous donc, chers frères et sœurs, nous faisons face à tes temps difficiles contre lesquels le prophète nous avait mis en garde. Multiplions les bonnes actions, nous avons à présent l’occasion d’un mois sacré, jeûnons comme le faisaient nos prédécesseurs et n’oublions pas la lecture du saint Coran.

     Assalamoalaykoum wa rahmatoullahi ta3ala wabarakatouh. 

vendredi, 15 mai 2015 14:00

Le voyage nocturne

Au nom d’Allah  le tout miséricordieux, le très miséricordieux

     Chers frères et sœurs,

      Nous connaissons tous la plupart des bienfaits octroyés à notre bien aimé prophète (saw). Il était le plus élevé des prophètes, alors  qu’il a été le dernier parmi eux et dieu l’a distingué par des miracles particuliers.

      Après les épreuves subites par le prophète, les maltraitances des Quraychites et le terrible  voyage à Taîf, où les gens le lapidèrent pour avoir transmis son message, Dieu lui ouvrit les  portes des sept cieux. Il voyagea de nuit sur un cheval ailé (al-Bouraq), de la mosquée al-Haram à la Mecque, à la mosquée al-Aqsa à Jérusalem. Puis commença l’ascension des sept cieux durant laquelle il fit la rencontre de différents prophètes.

      Accompagné  de Jibril , on le fit monter de Jérusalem au ciel le plus proche. Arrivé au premier ciel, Jibril demanda qu'on lui ouvre la porte. Celle-ci leur fut ouverte et le Prophète vit Adam, le père des hommes. Ce dernier lui souhaita la bienvenue et invoqua Allah  en sa faveur. Puis, selon le même procédé, on le fit monter au deuxième ciel où le Prophète  trouva Yahya Ibn Zakariya (Jean)  et 'Issa Ibn Mariam (Jésus). Au troisième ciel, se trouvait Yousouf à qui a été attribué la moitié de la beauté humaine. Au quatrième ciel le Prophète rencontra Idris. Ensuite, au cinquième ciel, il trouva Haroun Ibn 'Imran 

       On le fit monter ensuite au sixième ciel où le Prophète  rencontra et salua Moussa Ibn 'Imran (Moise) qui lui répondit en lui souhaitant la bienvenue. Quand Mohammed l'eut dépassé, Moussa se mit à pleurer. Quand il fut interrogé au sujet de ses larmes, il répondit : « Je pleure parce qu'on a envoyé après moi un jeune homme dont le peuple comportera un nombre d'entrants au paradis plus grand que le mien ».Ensuite, au septième ciel, le Prophète  rencontra lbrahim. De là, il vit la Maison Peuplée -Al-Bayt Al-Ma'mour- dans laquelle pénètrent journellement un nouveau groupe de soixante-dix mille Anges.Puis il fut emmené vers "Sidrat al-Muntaha" (le Lotus de la limite extrême) dont les feuilles ressemblaient aux oreilles d'éléphants et les fruits étaient (grands) comme les cruches, une limite que jamais aucun être vivant ne dépassa. C’est alors que dieu s’adresse au prophète et lui ordonne la prescription de la Salat aux musulmans. Au départ cinquante prières furent prescrites mais Moussa (paix sur lui) lui conseilla de demander la réduction de cette prescription. Les prières, après demande de notre prophète, furent ramenées à cinq ; le prophète n’osa point demander qu’elles soient encore diminuées.  

      Le lendemain matin, le Prophète  se dirigea vers les gens de Quraïch et leur  raconta cette nouvelle. La plupart des gens le traitèrent de menteur et l'interrogèrent sur ce qu'il avait vu. Il leur détailla certains faits et ceux-ci ne purent rien réfuter de ce qu'il avançait, notamment une description très précise de  Al-Quds.

      Wa salamoualykoum wa rahmatoullahi ta3ala wa barakatouh

vendredi, 08 mai 2015 14:00

L'importance du temps.

Au nom d’Allah, le très miséricordieux, le tout miséricordieux :

     Dieu soit exalté a juré à plusieurs reprises dans le Coran par le Temps. Il a aussi juré par la Nuit,  par l'Aube : Dieu ne jure que par ce qui est grand et on ne doit nous, créatures, jurer que par Dieu.

     Dieu dit dans son Saint Livre : «Puis Nous avons donné l’Écriture en héritage à Nos serviteurs que Nous avons élus. Parmi eux, il en est qui se font tort à eux-mêmes, d’autres qui suivent une voie moyenne, et d’autres enfin qui, avec la permission de Dieu, surpassent tous les autres par leurs bonnes actions. Et c’est là la grâce suprême. »  (Fater, verset 32) Les hommes se divisent en effet  en trois catégories : ceux qui ne font pas attention à la perte de temps et le regretteront le jour du Jugement ; un autre groupe connaît  l'importance du temps mais n’agit pas en conséquence, et enfin les derniers, eux, ont compris le message de dieu et de son messager (saw) : le meilleur d'entre vous est celui qui a  une longue vie et a laissé de bonnes actions à la postérité.  
Dieu qu’il soit exalté nous montre la vérité sur ce bas monde disant « Sachez que la vie présente n'est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l'orgueil entre vous et une rivalité dans l’acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie : la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie; ensuite elle devient des débris. Et dans l'au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément de Dieu. Et la vie présente n'est que jouissance trompeuse » ( El hadid , verset 20)

     Notre prophète (sw) dit : « Tire bénéfice de cinq choses avant cinq choses :- ta vie avant ta mort, ta santé avant ta maladie, ton temps libre avant ton activité, ta jeunesse avant ta vieillesse, ta richesse avant ta pauvreté ».

Chers musulmans œuvrons sur ce bas monde avant la tombe et ses châtiments car il nous appartient  de choisir. Comme le dit Allah: Nous l'avons guidé dans le chemin, - qu'il soit reconnaissant ou ingrat (Al Insan verset 3).

     En conclusion Allah nous  a insisté sur Le  temps et son importance dans le Coran :

     Il dira: ‹Combien d'années êtes-vous restés sur terre? Ils diront: ‹Nous y avons demeuré un jour, ou une partie d'un jour. Interroge donc ceux qui comptent. (almou’minoune v 113) Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous?(al mou’minoune). L'homme pense-t-il qu'on le laissera sans obligation à observer? N'était-il pas une goutte de sperme éjaculé? Et ensuite une adhérence Puis [Allah] l'a créée et formée harmonieusement. Puis en a fait alors les deux éléments de couple: le mâle et la femelle? Celui-là (Allah) n'est-Il pas capable de faire revivre les morts? (al qiyama v 36 à 40). Votre création et votre résurrection [à tous] sont [aussi faciles à Allah] que s'il s'agissait d'une seule âme. Certes Allah est Audient et Clairvoyant. » ( loqman v 28 ).

vendredi, 01 mai 2015 14:00

Les adorations interdites de Rajab

Le mois de rajab fait partie des mois sacrés. Dieu tout puissant dit dans le Coran:

Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze [mois], dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. (Tawba verset 36)

 Cher frères chère soeurs, le mois de rajab  avait une grande importance à l'époque de jahilliya et on y effectuait beaucoup d'adorations comme le dit Ibnu Hajar. Avec l'islam, ce mois n'est pas l'occasion d'adorations particulières mais certaines personnes continuent à effectuer des adorations non prescrites et ils appellent d'autres personnes à les suivre, en s'appuyant sur des hadiths faibles et sur des habitudes coutumes dont ils ont hérité. Ibnu Taymaya a rapporté : Omar ibn khattab que dieu l'agrée, frappait les mains des gens pour qu'ils mangent, afin d'éviter qu'ils ne jeûnent durant ce mois, car les gens traitait ce mois tel le mois de Ramadan. Abu bakr retrouva sa famille en train de faire des préparatifs pour jeûner le mois de Rajab. "Souhaitez-vous en faire un mois de jeûne tel le Ramadan?" Et, de colère, il cassa tous les préparatifs. Voici d'autres exemplaires d'innovations: L’assiduité particulière dans la prière et prières surérogatoires comme salat Raraib (prière effectuée le premier vendredi de rajab), "Omra rajbia" en croyant qu'il était meilleur de la faire durant Rajab, sans preuve ni fondement. Sans parler des jeûnes surérogatoires, et même une nuit particulière qui faisait office de nuit du destin! Aicha rapporte que notre prophète (saw) n'a jamais effectué la Omra durant le mois de Rajab. Rappelons également que notre prophète a dit que celui qui rapporte un hadith sur sa personne alors que les savants ont dit qu'il est mensonge, cette personne fait partie des menteurs! (Muslim). Ibnu Outaymin, paix sur lui, précise: "le mois de rajab n'a aucune préférence sur les autres mois sacrés. On ne doit y effectuer obligatoirement ni la Omra, ni le jeûne ni des lectures de coran particulières. Il faut être très vigilant à l'égard des innovations. Dieu dit:

Le jour où chaque âme se trouvera confrontée avec ce qu'elle aura fait de bien et ce qu'elle aura fait de mal; elle souhaitera qu'il y ait entre elle et ce mal une longue distance! Allah vous met en garde à l'égard de Lui-même. Allah est Compatissant envers [Ses] serviteurs. Dis : "Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.La famille d'Imram versets 30-31

 Conclusion, nous devons suivre et ne pas innover. Celui qui effectue une adoration en innovant, celle-ci se retourne contre lui. "Les actions de celui qui innove sont vaines", nous dit Aicha, que Dieu l'agrée. Dieu le rabaisse aux yeux des hommes « Celui qui innove ou abrite un innovateur encourra la malédiction d’Allah, des Anges et tous les êtres ». Le repentir lui est inaccessible  tant qu’il persiste sur son péché et reste attaché à son innovation. Le prophète a dit : « Allah empêche le repentir de quiconque s’adonne à une innovation ». [Rapporté par At-Tabrani, authentifié par Al-Albani] Il ne s’abreuvera pas au bassin et ne bénéficiera pas de l’intercession du prophète : « je vous devancerais au bassin ; Des hommes parmi vous s’éloigneront au point que lorsque je me pencherai pour leur tendre [Quelque chose], ils frémiront. Je dirai : Mon seigneur, ce sont mes compagnons. Il me répondra : Tu ne sais pas ce qu’ils ont innové après toi ». [Rapporté par Al-Boukari et Muslim] Le prophète dit aussi : « … celui qui établi en Islam une mauvaise pratique portera son fardeau et celui de ceux qui la pratiqueront après lui, sans que rien de leur fardeau ne diminue ». [Rapporté par Boukari et Muslim]

 Wa salamou 3aleykoum wa rahmatouallahi ta3ala wa barakatouh

vendredi, 24 avril 2015 14:00

Les buts et les actions célestes (suite)

Assalamou 3aleykoum wa rahmatou llahi wa barakatouhou

      Cette semaine nous allons voir comment améliorer la qualité de nos actions en acceptant la loi de DIEU et Son Livre. Nos prédécesseurs ont été guidés par le livre saint et DIEU seul sait à quel point nous sommes loin de les égaler. Souvent distrait par les non croyants : musique, télévision, divertissements diver. Nous nous sommes éloignés de ce qui est bon pour nous et de ce qui nous donne de la force. Comme dit notre Prophète (SAW) : « j’ai laissé pour vous un guide, si vous le suivez vous ne serez jamais perdu, le CORAN et la Sunna ». Chers frères et sœurs, ensembles lisons dans  sourat Assaffat  quelque descriptions du paradis et de l’enfer et méditons les.

40. sauf les serviteurs élus d'Allah ; 41. Ceux-là auront une rétribution bien connue :

42. des fruits, et ils seront honorés, 43. dans les Jardins du délice,

44. sur des lits, face à face. 45 On fera circuler entre eux une coupe d'eau remplie à une source

46. blanche, savoureuse à boire, 47. Elle n'offusquera point leur raison et ne les enivrera pas.

48. Et Ils auront auprès d'eux des belles aux grandes yeux, au regard chaste,

49. semblables au blanc bien préservé de l’œuf.

50. Puis les uns se tourneront vers les autres s'interrogeant mutuellement.

51. L'un d'eux dira : "J'avais un compagnon

52. qui disait : "Es-tu vraiment de ceux qui croient?

53. Est-ce que quand nous mourrons et serons poussière et ossements, nous aurons à rendre des comptes?"54. Il dira : "Est-ce que vous voudriez regarder d'en haut?"

55. Alors il regardera d'en haut et il le verra en plein dans la Fournaise,

56. et dira : "Par Allah! Tu as bien failli causer ma perte!

57. et sans le bienfait de mon Seigneur, j'aurais certainement été du nombre de ceux qu'on traîne [au supplice].

58. N'est-il pas vrai que nous ne mourrons. 59. que de notre première mort et que nous ne serons pas châtiés?" 60. C'est cela, certes, le grand succès.

61. C'est pour une chose pareille que doivent œuvrer ceux qui œuvrent.

62. Est-ce que ceci est meilleur comme séjour, ou l'arbre de Zakkoum ?

63. Nous l'avons assigné en épreuve aux injustes.

64.C'est un arbre qui sort du fond de la Fournaise.65Ses fruits sont comme des têtes de diables. 66. Ils doivent certainement en manger et ils doivent s'en remplir le ventre.

67. Ensuite ils auront par-dessus une mixture d'eau bouillante.68. Puis leur retour sera vers la Fournaise.69. C'est qu'ils ont trouvé leurs ancêtres dans l'égarement,

70. et les voilà courant sur leurs traces. (sourat assaffat V 40à 70)

      Méditons également l’histoire de ce jeune homme qui aimait plus que tout l’appel à la prière, il passa toute sa jeunesse à envier le Muezzin de sa mosquée. Un jour le Muezzin dû s’absenter il prit sa place. Il finit de se charger de faire l’âdan et il accomplit sa tâche très consciencieusement quelques soient les obstacles (intempéries). Très vieux il continua malgré ces difficultés a ce déplacer.  Le dernier soir de sa vie ses enfants le conduisirent à la mosquée et il demanda au Muezzin qui le remplaçait le privilège de faire une dernière fois l’âdan lui-même. Après cela il fit une dernière prière et ne se releva plus de sa prosternation. Nous pouvons retirer de cette histoire une leçon d’éducation :

      Cet homme passa sa jeunesse à aimer une chose et finit ses jours sur cette même chose. Faisons en sorte que nos enfants aiment ce qui les conduira sur le sentier d’ALLAH. Cette personne aimait la prière, la mosquée, le Livre de DIEU, les invocations et toutes ses actions l’ont élevé a un degré très haut.

      Chers frères et sœurs et nous qu’aimons nous ? Terminons sur cette invocation d’Ibn Taymiyya « j’ai cherché la plus belle invocation et celle qui nous sert le plus, et j’ai demandé son aide à DIEU »

« ALLAH ouma a3inni 3ala dikrika wa choukrika wa housni 3ibadatik »

« OH ALLLAH aide-moi à me rappeler de Toi à Te remercier pour tes biens faitset à parfaire mon adoration »

wa ssalamou 3aleykoum wa rahmatou llahi ta3ala wa barakatouh.

Chères frères chères sœurs  assalamou 3aleykoum warahmatoullahiwabarakatouh.

 Les gens ont des buts et des aspirations différents. Les pensées se transforment en actions. Certaines personnes font des choses qui ne correspondent pas à leurs pensées. D'autres personnes s'expriment peu mais leurs pensées sont nobles et leurs actes reflètent ces pensées qui œuvrent dans le sentier d'Allah. Ces personnes-là sont supérieures aussi autres, ils s'exécutent et mènent le travail jusqu'au bout. 

 Voici un hadith qu'il convient de méditer ;un bédouin vient vers le prophète (sw) et lui dit : 

 "Muhammad, fais-moi donner une partie  des biens que Dieu a mis en ta possession. Alors que RABI3A bnou KA3B el Asslamiqui lui dit : je veux être ton compagnon au paradis oh prophète."

Certain préfèrent les besoins de ce bas monde comme se vêtir et remplir son estomac. D'autres ont de plus grands buts et n'acceptent que ce qui vient d'Allah. 

Abu Hureira demande au prophète saw: je veux que tu m'enseignes ce que t'a enseigné Allah" le prophète répondit "rien d'autre? Et Abu répondit "rien d'autre". Abu Hureira avait conscience qu'Allah élève plus que n'importe qui ceux qui possèdent la science. Avec la science on adore Allah et on  le glorifie. 

Dans la sourate el moujadalah (58)  Allah dit : " Ô vous qui avez cru! Quand on vous dit: "Faites place [aux autres] dans les assemblées», alors faites place. Allah vous ménagera une place (au Paradis). Et quand on vous dit de vous lever, levez-vous. Allah élèvera en degrés ceux d’entre vous qui auront cru et ceux qui auront reçu le savoir. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites."

Abu Hureira que dieu l'agré pleurait sur son sort à la fin de sa vie et disait ;"un si long voyage avec si peu de récolte ..."

Pourtant c'est lui qui a rapporté la plupart des hadiths, mais il n'était pas satisfait. Certaines personnes  ne s'interrogent pas sur leurs actes, d'autres au contraire ont cette préoccupation élevées et n'acceptent rien d'autre que ce qui les conduit au paradis. 

Ibn Al JAwzi dit :"la vie d'ici-bas est très chère, n'accepte donc aucun salaire autre que le paradis". Voici quelques conseils pour améliorer la rentabilité de ses actions:

-donner à sa vie un but et une signification. Beaucoup de personnes ont une vie qui n'a aucun sens, qu'apportent t ils à leur communauté et à leur religion. Ils mangent, boivent et profitent comme le font les animaux sans but précis. Ceux qui ont un but précis qui est de servir Allah œuvrent pour que sa parole soit plus haute que celle des mécréants. Ils se démènent pour cette cause. Lorsqu'ils réussissent leur chemin se dessine vers le paradis. Sache-toi qui a une intention pure que tu auras sur ta route des difficultés et des épreuves que tu devras surmonter comme les ont surmonté ceux qui ont vécu avant toi. Et sache que le mot impossible n'existe que dans le vocabulaire des incapables et des fainéants.

Pour qui œuvres-tu? Pour cette vie ou pour l'au-delà? Pour l'éphémère ou pour le vaste paradis?

 

  Wa salamoualayakoum warahmatoullahiwabarakatouh.

Les louanges sont à Allah, que la paix et Sa miséricorde soient sur Son messager.

Il est un fait connu que l’histoire à tendance à se répéter, Allah azza wa jal le précise pour les prophètes et leurs peuples dans la Sourate 51 Ad Daryat (Qui éparpillent) : « 52. Ainsi aucun Messager n'est venu à leurs prédécesseurs sans qu'ils n'aient dit : "C'est un magicien ou un possédé"! 53. est-ce qu'ils se sont transmis cette injonction? Ils sont plutôt des gens transgresseurs. » Ainsi, depuis toujours parmi les adeptes du mal beaucoup se transmettent la turpitude et la corruption.

Notre imam explique comment les « Safavides » (connu plus généralement par l’appellation de chiites duodécimain ou rawafidh), la branche majoritaire du chiisme est montée en force de nos jours dans tous les pays alors que leur influence avait diminuée. Parmi leurs innovations, le fait de croire que le Coran que l’on possède n’est pas celui qui fut révélé au prophète Muhammad alayhi salat wa salam, mais qu’il a été altéré et modifié. Ils invoquent les morts et font des tombes des lieux de prières. Ils disent qu’a l’exception de 3, 4 ou 7 compagnons (selon leurs versions), tous ont apostasiés et leurs attaques visent particulièrement Abu Bakr Siddiq et Omar ibn Al Khattab qu’Allah soit satisfait d’eux les accusant d’avoir usurpé le pouvoir à Ali qu’Allah soit satisfait de lui. Ils prétendent que leurs imams sont infaillibles et connaissent l’invisible ! Ils ont ajouté des lieux saints à ceux unanimement reconnu, après le tachahu’ud ils ajoutent que Ali qu’Allah soit satisfait de lui est « waliyouLlah » et ils font de même durant le Adhan etc…

Depuis qu’existe cette secte, elle s’est toujours attaquée aux gens de la Sunna, ils s’allient avec les mécréants pour combattre les sunnites et voilà qu’aujourd’hui on regarde impuissant nos frères et sœurs en Iraq se faire massacrer. Ils n’ont que 3 choix, devenir chiite, quitter leur pays ou la mort. L’imam cite l’exemple d’une petite Aïsha irakienne sans défense sur qui on a tiré avec une arme car elle porte le nom de notre mère, l’épouse du prophète alayhi salat wa salam, et parce que c’est le nom de la fille de Abou Bakr Siddiq qu’Allah soit satisfait de lui. Beaucoup de musulmans insouciant ignorent la réalité du chiisme, sous le prétexte de l’unité, on nie les faits, hors pour les chiites qui détestent et maudissent particulièrement Abou Bakr, Omar ibn Al Khattab et Aïsha, nous sommes des mécréants !

Pour terminer citons ce que disent d’eux deux grands imams : L’imam Malik rahima’u Llah a dit : « Ne discute pas avec eux et ne transmet rien d’eux. Ce sont des menteurs »… « Celui qui insulte les compagnons du prophète alayhi salat wa salam n’a aucun rapport avec l’islam ». 

Le Cheikh al-Islam ibn Taymiyyah rahima’u Llah a dit : « Les savants sont unanimes sur le fait que la secte des rawafidhs est la plus mensongère des sectes. Le mensonge est une chose ancienne chez eux et ils y ont souvent recours ».

Qu’Allah protège nos frères et sœurs de l’injustice des chiites ainsi que de leurs alliés et qu’Il azza wa jal donne la victoire aux gens de la Sunna véritable disciple du prophète alayhi salat wa salam, de sa famille et de ses compagnons.

 Assalamou alaykoum wa rahmatu Llahi wa bârakatu

vendredi, 03 avril 2015 14:00

Les Signes de la Fin des Temps (suite)

     Les louanges sont à Allah, que la paix et Ses bénédictions soient sur Son messager.

     Chers frères et sœurs, nous allons continuer à évoquer la Fin des Temps et ses Signes car il ne faut pas prendre ces récits à la légère. Il ne s’agit pas de films hollywoodiens ni d’une distraction. Il s’agit de nous, de l’existence et du renversement puis de la fin de l’ordre auquel nous sommes habitués. Pris dans le flot de la vie, du boulot et des horaires, on imagine mal que tout cela puisse s’arrêter. Alors que les signes apparaissent, seuls les doués de raison, seuls ceux qui n’ont pas que la vie d’ici-bas comme objectif s’en rendent compte. Le jour du jugement n’aura pas lieu avant que ne se manifestent certains signes qui sont classés en deux catégories : les petits signes et les grands signes.

     Ce sujet était redouté par les pieux prédécesseurs, d’ailleurs un jour dans un hadith rapporté par Muslim l’ange Gabriel -Jibrîl- alayhi salam interrogea le Prophète Salla lLâhou `alayhi wa sallam afin de nous informer en disant : « Informe-moi au sujet de l’heure du Jour Dernier, le Prophète a dit : « Celui qui a été interrogé n’en sait pas plus que celui qui l’interroge », Jibrîl a dit : « Alors, parles moi de ses signes annonciateurs », et le Prophète lui répondit : « Ce sera lorsque la femme esclave donnera naissance à sa maîtresse, lorsque tu verras les va-nu-pieds, mal vêtus, nécessiteux qui gardent les troupeaux se faire élever des constructions de plus en plus hautes ». Nous avions évoqué cela la semaine dernière, savez-vous que la péninsule arabique abrite de nos jours une quantité de gratte-ciel dont 3 parmi les plus haut du monde ? Notre prophète alayhi salat wa salam a dit : « L’Heure ne viendra, qu’après que l’Euphrate [fleuve qui traverse la Turquie, la Syrie et l’Irak] laissera apparaître une montagne d’or, pour laquelle ils [les gens] vont entretuer. Sur chaque 100 [personnes], 99 seront tués.

     Chaque homme d’entre eux dira : « Il se peut que ce soit moi qui soit sauvé, qui réussirait. » Et certes « la course aux richesses » (Sourate AT-TAKATUR 102) nous préoccupe beaucoup, hors une petite subsistance avec la grâce d’Allah suffit, alors que l’abondance sans bâraka ne signifie rien et peut porter préjudice! Selon Abou Hourayra, le Prophète alayhi salat wa salam a dit : « Par Celui qui détient mon âme dans Sa Main, ce monde ne prendra pas fin tant que l'homme, passant devant une tombe, ne se jette sur celle-ci en disant : « Malheur à moi ! Si seulement je pouvais être à la place de l'occupant de cette tombe ! » Il n'aura pourtant aucune raison, seule l'épreuve le poussera à dire cela. » [Bukhari et Muslim] Peut-on faire un rapprochement avec le taux de suicide en constante hausse, les biens matériels ont atteint leur paroxysme, mais l’âme est délaissé, elle ne vit que pour assouvir ses passions, et Sheïtane fait désespérer le fils d’Adam alors que le Coran nous enseigne dans la Sourate Youssouf 12/87 : «…  Et ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah. Ce sont seulement les gens mécréants qui désespèrent de la miséricorde d'Allah. » Un autre hadith rapporté par Tirmidhi dit ceci : « Quand le butin sera réparti en fonction de la richesse, que les dépôts confiés seront pris comme butin, et la Zakat perçue comme un impôt, que l'on apprendra à des fins non religieuses, quand l'homme obéira à sa femme et se montrera irrespectueux à l'égard de sa mère, qu'il favorisera son ami et s'éloignera de son père, quand les voix s'élèveront dans les mosquées, quand les pervers domineront leur tribu et que la tribu prendra pour chefs ses membres les plus vils, quand on accordera des égards à un homme uniquement par crainte de ses méfaits ; quand apparaîtront les chanteuses et les flûtes, que le vin sera bu et que le dernier de cette communauté en maudira le premier, attendez-vous à ce moment à voir un vent rougeâtre, des tremblements de terre, des éclipses, des mutations, des jets de projectiles, et des signes qui se succéderont à la manière de perles s’égrenant d’un collier qui s'est rompu .»

     Pour terminer, citons les 10 de la catégorie des « grands signes) : 1. La sortie du Dajjal, (le faux messie) 2. La descente du prophète Issa alayhi salam. 3. La sortie de ya’jouj et ma’jouj [le peuple de gog et magog]. 4. Le levé du soleil à partir de son couchant (à partir là, le repentir n’est plus accepté). 5. La sortie de la bête de la terre. 6. Une fumée va descendre et se propager sur terre. 7. Trois tremblements de terre; ce sont trois fissures : une à l’est, une à l’ouest et une dans la Péninsule arabique. 10. Un feu qui va venir du fond de Aden, qui est une terre au Yémen ; les gens vont se diriger vers l’ouest pour échapper à ce feu.

     Assalamou alaykoum wa rahmatuLlahi wa bârakatuh

mercredi, 01 avril 2015 18:04

Cours de cuisine

Association Franco Musulmane Cultuelle et Culturelle de Muret "Mosquée al mouminine" Organise des cours de cuisine une fois par mois.

 Une participation de 10 Euros (par personne/par cours) est demandée, afin de contribuer à l’achat des ingrédients.

  Pour plus d’information contactez par mail         Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  


 

Cour N°01

 

La seffa

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Cour N° 02

 

 Pastilla

 

Ingrédients :

1 poulet de 1.5 kg

           150 g beurre

           1 bouquet de persil

           4 gros oignons coupés en lamelles

           quelques pistils de safran

           1 batonnet de cannelle 

           4 c. à soupe de sucre

           6 œufs

             sel, poivre

           Une 1/2 cuil à café de gingembre

           1 c. à c de curcuma

   Pour la farce aux amandes :

             250g d’amandes (j'ai utilisé la marque )

           2 à 3 cuil. à soupe de sucre glace

           1 cuil. à café de cannelle

           1 cuil. à café d’eau de fleur d’oranger (facultatif)

          Pour décorer :

         8  feilles de brick

        Du beurre fondu pour beurrer les feuilles

        1 jaune d'oeuf pour douder les feuilles

        Sucre glace

       Cannelle en poudre

 

 

Préparation poulet :


Coupez le poulet  en morceaux, mettez-le dans une marmite, ajouter les épices (gingembre, poivre, curcuma, safran et sel), ajouter un petit fond d'eau et laisser cuire 5 minutes en mélangeant pour que le poulet s'imprègne bien des épices. Ajouter l'oignon coupé en lamelles, le  beurre, un bouquet de persil finement haché. Mélanger avec une cuillère en bois et couvrez pour laisser cuire jusqu'à ce que le poulet devient tendre(20mn).

Une fois cuit, retirez le poulet de la sauce,   désossez-le et émiettez-le.

 Préparation de la garniture aux oeufs :

 Remettez la sauce sur le feu pour réduire jusqu'à évaporation complète de l'eau en remuant sans arrêt, ajouter le sucre et la cannelle pour faire caraméliser les oignons.

Battez les oeufs en omelette puis ajoutez-les aux oignons caramélisé en  remuant énergiquement . La sauce ainsi  prend une texture d'une crème bien épaisse ou des oeufs brouillés. Il faudra laisser évaporer toute trace d'eau.

Préparation des amandes :

Faites frire à l'huile  les amandes mondées pour les faire dorer (vous pouvez les faire griller au four). concassez-les dans un robot avec la cannelle, le sucre glace et la fleur d’oranger.

Préchauffer le four à 180/190°C. Beurrez un plat rond (type plat à tarte par exemple). 

 

Assemblage de la pastilla :

 Beurrer le plat.

 Au fond du plat disposez  4 feuilles de brick ( que vous aurez préalablement bien enduit de beurre fondu) de manière chevauchée en laissant déborder environ la moitié  des feuilles à l’extérieur du plat (voir photo ).  vous pouvez ajouter aussi une feuille  toujours bien enduites de beurre au centre pour consolider le fond de la pastilla. Remarque : le côté beurré des feuilles doit être toujours vers le haut.

Disposez sur les feuilles une couche d'oeufs en répartissant de façon homogène pour couvrir la totalité de la surface couvrez avec une feuille de brick, ajouter  de la même façon le poulet émiétté (toute la garniture doit être froide sinon les feuilles se déchirent), couvrez avec une feuille de brick. Disposez par-dessus les amandes concassées.

Repliez vers l’intérieur le bord  des feuilles qui déborde en la ramenant au centre en appuyant légèrement pour qu’elles épousent la couche des amandes(vous pouvez utiliser un peu de jaune d'oeuf pour souder les feuilles)  Recouvrerez d'une à 2 feuilles  bien beurrées pour fermer la pastilla, et rentrez les bords vers l’intérieur du moule. Astuce :  badigeonne léèrement les bords de  la dernière feuille de  d’œuf afin qu’elle adhère bien comme il faut et ne se décolle pas en cuisson.

Badigeonner du reste du beurre fondu. Enfournez 30 minutes jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.

Dressez la pastilla sur un plat de service. Saupoudrez de sucre glace et de cannelle et servez.

 

 

 

 

 


Cour N° 03

 

Recettes pour poulet

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Cour N° 02

 

 Gateau dit "MIRROIR"

1 - Ingrédients pour la crème :

* 1 Verre de lait en poudre

* 3 Yaourt nature

* 1 Sachet de sucre vanillé

* 3 C à soupe de sucre

 

 

 

 

Assalamou alaykoum,

Voici les différents cours dispensés à la mosquée Al Mouminine :

FEMMES :

Lundi : 14h00-16h00 Tajwid
14h00-16h00 Arabe

Mardi : 14h00-16h00 Tajwid
14h00-16h00 Arabe

Mercredi : 9h30-11h30 Tajwid

Jeudi : 9h00-11h00 Coran
14h00-16h00 Cours général (religion)

Vendredi : Après Salat Jumou'a - Coran


 


ENFANTS :

Samedi : 9h00-12h45 Coran-Arabe

Dimanche : 9h00-12h45 Coran-Arabe


 


HOMMES :

Mardi : Cours de fiqh (jurisprudence) donné par l'imam 
entre El Maghreb et l'Isha.*

Samedi : Sîra (biographies-histoires) donné par l'imam
entre El Maghreb et l'Isha.*

Dimanche : 'Aquida (Dogme et croyance) donné par l'imam
entre El Maghreb et l'Isha.*


 


* Les cours sont donnés en arabe mais il est tout à fait possible de dialoguer et questionner en français.

Horaire des prières    

Rappel Religieux

Messagerie     

Contacter-nous

Actualités & Evénements

Prêche de vendredi

Question reponse

Petites annonces

                                                                 

Copyright © 2014  afmccm.fr       AFMCCM 16 Rue Marclan 31600 MURET Tel 09-54-99-52-60