Vous êtes iciAccueil>Services>Prêches de Vendredi>La mort du prophète (sws) - Suite-
vendredi, 08 janvier 2016 13:00

La mort du prophète (sws) - Suite-

     Louange est à Dieu  Créateur du monde.  Allah dit dans la révélation explicite : « Chaque personne va mourir et vous recevrez vos rétributions au jour de la résurrection. (…) » [Al  Imran , 185]. Allah dit aussi « Tu vas certes mourir et eux aussi mourront » [Az-Zoumar , 30].

     Nous continuons aujourd’hui à évoquer la mort de notre guide éminent, notre maître Mouhammad. Il y a dans le récit de sa mort de nombreuses moralités et leçons à tirer. Durement éprouvé par la maladie, le prophète (saw)  dit : « Certes, un esclave à qui Allah a permis de choisir entre la parure du bas monde ou ce qu’Il lui réserve dans l’au-delà, a choisi ce qu’Il lui réserve dans l’au-delà ». Le Prophète  dit également : « Il m’est parvenu que vous craignez que votre Prophète ne meurt. Est-ce qu’il y a eu un prophète avant moi qui soit resté toujours en vie pour qu’à mon tour je reste toujours en vie avec vous ?! Allah dit : « Tu vas certes mourir et eux aussi mourront » [Az-Zoumar / 30] »Il vécut ses derniers jours  dans la maison de Aicha, que Allah l’agrée. La maladie l’éprouva encore davantage. Jibrîl vient à lui et lui dit : « Le salam à toi ô Messager de Allah ; certes ton Seigneur te demande au sujet de ce qu’Il sait plus que toi : Comment vas-tu ? ». Il lui répondit : « J’ai mal, ô toi celui à qui Allah a confié la tâche de la révélation ».Il vint le voir le troisième jour et cette fois-ci il était venu accompagné.  Il lui dit : « Ô Mouhammad, certes ton Seigneur te demande comment tu vas ? ». Il lui répondit : « J’ai mal, ô toi celui à qui Allah a confié la tâche de la révélation et qui est donc celui qui est avec toi ? ». Il lui répondit : « C’est l’ange de la mort, `Azrâ’îl ». Aicha, que Allah l’agrée, a dit : « J’ai vu le Messager de Allah en train de mourir. Il avait près de lui un récipient rempli d’eau dans lequel il plongeait sa main, il la passait sur son visage en disant : Ô Allah, aide moi à supporter les douleurs de la mort », Aicha a dit : « J’ai vu son visage rougir et transpirer et je n’avais pas vu quelqu’un mourir auparavant ». Le Prophète  lui dit : « Fais-moi asseoir ». Aicha a dit : « Je l’ai adossé à moi et j’ai posé ma main sur lui. J’ai embrassé sa tête. J’ai enlevé ma main et j’ai cru qu’il voulait toucher ma tête. Une goutte froide est tombée de sa bouche sur ma poitrine. Il s’est ensuite penché et est retombé sur le lit. Je l’ai recouvert d’un drap. Je n’avais pas vu auparavant de mort. » Apprenant sa mort, Omar ne put contenir sa tristesse, et fini même par nier l'évidence, estimant que Muhammad (saw) n'était pas mort mais parti rencontrer son Seigneur pour une durée déterminée, comme Moïse l'avait fait durant 40 jours pour revenir finalement vers son peuple.

    Omar menaça ainsi de trancher la tête de quiconque oserait soutenir le contraire. Abu Bakr le reprit, le conjurant d'admettre la triste vérité, et lui récita ces versets du Coran : «  Et Nous n'avons attribué l'immortalité à nul homme avant toi. Est-ce que si tu meurs, toi, ils seront, eux éternels ? (Sourate 21 Les prophètes v.144.) « Muhammad n'est qu'un messager - des messagers avant lui sont passés - s'il mourait, donc, ou s'il était tué, retourneriez-vous sur vos talons ? Quiconque retourne sur ses talons ne nuira en rien à Allah; et Allah récompensera bientôt les reconnaissants » (Al Imran) Abu Bakr s’adressa alors à la foule du haut du Minbar (chaire) de la mosquée dans ces termes : «Quiconque d’entre vous vouez un culte à Muhammad, qu’il sache que Muhammad est mort, mais que celui qui adore Dieu sache qu’il est éternel ». Les musulmans durent alors se résoudre à la mort de leur prophète (PBSL) bien aimé. Après une toilette funéraire, où le corps de Muhammad fut lavé alors qu'il portait encore sa chemise, ses proches l'enterrèrent à même le sol de sa maison, à l'endroit précis où il s'était éteint. Ils déplacèrent pour cela le lit du prophète de Dieu puis firent un trou et le mirent en terre. Le guide éminent est mort.

     Ô Allah réunis-nous avec lui au paradis ô Toi le Seigneur des mondes, ô Allah, Toi le plus miséricordieux des miséricordieux.

Lu 883 fois

Pour recevoir les prêches du vendredi et  les informations de la mosquée  inscrivez vous à la newsletter 

Lettre d'informations

Ce que vous avez manqué

Les plus populaire

  • Les mérites du jeune du mois de Chaabane
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Remercions Dieu d’avoir allongé notre vie jusqu'à la venue du mois de Chaabane, ce dernier est…
    Ecrit le vendredi, 06 juin 2014 14:00 Lu 1996 fois
  • Aimer le prophète (SWS)
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Allah azza wa jal a dit dans le Coran Sourate Al Imran 3/31 : « Dis…
    Ecrit le vendredi, 16 janvier 2015 10:53 Lu 1843 fois
  • Fondements du foyer musulman
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Serviteurs d’Allah, Dieu Azawajal a dit dans la sourate Aroum 21 : « Et parmi Ses…
    Ecrit le vendredi, 23 mai 2014 13:02 Lu 1831 fois

Horaire des prières    

Rappel Religieux

Messagerie     

Contacter-nous

Actualités & Evénements

Prêche de vendredi

Question reponse

Petites annonces

                                                                 

Copyright © 2014  afmccm.fr       AFMCCM 16 Rue Marclan 31600 MURET Tel 09-54-99-52-60