Vous êtes iciAccueil>Services>Prêches de Vendredi>La modération dans le Coran et l’Islam
vendredi, 22 janvier 2016 13:00

La modération dans le Coran et l’Islam

    Allah, exalté soit-Il, a comblé et honoré notre communauté islamique en faisant d’elle une communauté du juste milieu, puisqu’Il dit (sens du verset) :« Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de juste milieu »Coran 2/143). Allah, exalté soit-Il, a comblé cette communauté d’hommes qui furent les premiers à se conformer aux enseignements du Coran et de la Sunna. Il s’agit des Compagnons du Prophète (saw) et de ceux qui les ont suivis dans un bon comportement, durant les trois meilleures générations, à propos desquelles le Prophète (saw) a dit :«Les meilleures personnes sont celles de mon siècle, puis de celui qui le suit, puis de celui qui le suit. » (Boukhari et Mouslim). Les meilleurs parmi la communauté, suivi de ceux qui, en tout lieu et à toute époque, ont adopté la même ligne de conduite et sont restés fidèles au Livre d’Allah, exalté soit-Il, et à la Sunna de Son Prophète ont suivi la voie de la modération. Les traits caractéristiques les plus importants de la modération sont : le bien, l’équité, la facilité et l’évitement de la gêne, la sagesse, et la droiture. Après la mort du Prophète (saw) puis à l’époque des califes bien guidés, et plus précisément à la fin du califat de ‘Alî ibn Abî Tâlib, qu’Allah soit satisfait de lui, la division et les controverses ont commencé à apparaître, engendrant les bida' (innovations). Les bida' se succédèrent, des groupes se formèrent, et les générations suivantes ont hérité de nombreuses déviations doctrinales et morales et se sont éloignées de la voie du juste milieu et de la modération, tracée par le Saint Coran et suivie par le Prophète (saw). Etre au juste milieu signifie en religion que l’on n’exagère pas au point de dépasser la limite établie par Allah et que l’on ne néglige pas (ses devoirs) de sorte à rester en deçà de la limite tracée par Allah le Très Haut, le Transcendant. Etre au juste milieu, c’est s’accrocher à la conduite du Prophète (saw).

    L’excès consiste à dépasser cette conduite. Et la négligence est de ne pas arriver à s’y conformer. Voici un exemple : un homme dit : moi je voudrais animer la nuit en prière de sorte à ne plus goûter du sommeil car la prière fait partie des meilleurs actes cultuels. C’est pourquoi je préfère passer la nuit en prière. Il exagère dans sa pratique religieuse. Un cas analogue se produisit du vivant du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lorsque des gens tinrent une réunion au cours de laquelle l’un d’eux dit : « désormais, je prierai et ne dormirai plus ». Un autre dit : « moi, je jeûnerai et n’y mettrai plus fin ». Un troisième dit : « Moi, je me passerai des femmes ». Quand le Messager (bénédiction et salut soient sur lui) en fut informé, il dit : « Qu’est-ce qui est arrivé à des gens au point de leur faire dire ceci et cela ? En réalité, je jeûne puis m’en abstiens. Je m’endors et cohabite avec mes femmes. Quiconque veut se passer de ma Sunna (conduite) n’est pas des miens ».Ces gens-là ont commis des excès en matière de religion et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) les a dénoncés parce qu’ils voulaient se passer de sa Sunna qui consiste à alterner jeune et rupture de jeûne, prière et repos, cohabitation avec les femmes (et d’autres activités).Quant au laxiste, il est celui qui dit : » je n’ai pas besoin d’effectuer des prières surérogatoires. Je n’en fais pas puisque les prières obligatoires me suffisent ». Le modéré est celui qui se conforme à la pratique du Messager (bénédiction et salut soient sur lui) perpétuée par les califes bien guidés.

    Pour les autres pratiques cultuelles et à propos de la manière de traiter avec les hommes, c’est la  même chose. Certains font preuve d’excès, d’autres de laxisme tandis que d’autres tiennent le juste milieu. Quiconque médite sur la situation actuelle de la communauté verra tantôt l’excès et l’outrance, tantôt la négligence et la versatilité chez la plupart de ses membres. La modération en tant que voie a été exprimée dans le Coran de diverses façons, Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Telle est la grâce d’Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient » (Coran 5/54). 

Lu 876 fois

Pour recevoir les prêches du vendredi et  les informations de la mosquée  inscrivez vous à la newsletter 

Lettre d'informations

Ce que vous avez manqué

Les plus populaire

  • Les mérites du jeune du mois de Chaabane
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Remercions Dieu d’avoir allongé notre vie jusqu'à la venue du mois de Chaabane, ce dernier est…
    Ecrit le vendredi, 06 juin 2014 14:00 Lu 1988 fois
  • Aimer le prophète (SWS)
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Allah azza wa jal a dit dans le Coran Sourate Al Imran 3/31 : « Dis…
    Ecrit le vendredi, 16 janvier 2015 10:53 Lu 1836 fois
  • Fondements du foyer musulman
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Serviteurs d’Allah, Dieu Azawajal a dit dans la sourate Aroum 21 : « Et parmi Ses…
    Ecrit le vendredi, 23 mai 2014 13:02 Lu 1828 fois

Horaire des prières    

Rappel Religieux

Messagerie     

Contacter-nous

Actualités & Evénements

Prêche de vendredi

Question reponse

Petites annonces

                                                                 

Copyright © 2014  afmccm.fr       AFMCCM 16 Rue Marclan 31600 MURET Tel 09-54-99-52-60