Vous êtes iciAccueil>Médias>Prêche de vendredi>Nos enfants et les réseaux sociaux
vendredi, 11 mars 2016 13:00

Nos enfants et les réseaux sociaux

Chers frères et sœurs,

Notre monde a connu ces dernières années l’explosion et la révolution des réseaux sociaux ainsi que l’apparition d’un grand nombre de moyens de communication modernes qui sont devenus un phénomène (messageries…). C’est un bienfait de Dieu. L’Islam n’est pas contre les innovations technologiques, rappelons-nous la sourate l’Adhérence, qui commence par « Lis » et nous encourage donc dans ce sens, et rappelle que dieu « a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas » (l’Adhérence, versets 4 et 5). Néanmoins, cette profusion redoutable de mondes virtuels et de moyens de communication doit être considérée avec précaution surtout pour nos enfants.

Il faut mettre en évidence le fait que ces mondes et systèmes sociaux virtuels arrachent petit à petit ses utilisateurs de la réalité jusqu’à ce que ceux-ci deviennent dépendants au point que très vite ces derniers coupent peu à peu le contact avec la société réelle dans laquelle ils vivent, avec leur épouse ou époux, avec leurs connaissances ou encore avec leurs proches de manière générale, pire on constate parfois que cette addiction amène des individus à négliger leurs adorations et leurs obligations religieuses. Dès lors, il faut redoubler d’attention vis-à-vis de la jeunesse, qui pourrait mal utiliser ces moyens de communication. Les jeunes utilisent souvent mal Internet, ils s’inventent une personnalité et une image fausse, se trompent et trompent les autres.

Les phénomènes négatifs liés à ces réseaux sociaux restent très problématiques et peuvent avoir de graves conséquences. Nous pouvons dire que le fait de se réfugier dans ces nouveaux moyens de communication et de substituer la réalité par leurs mondes virtuels est un indicateur très fort de l’incapacité des gens qui en deviennent accros à communiquer directement et de manière naturelle avec leur environnement réel et à exprimer leurs sentiments avec leurs proches ou avec leurs amis. Par ailleurs, il a été observé que l’addiction à l’utilisation de ces nouveaux moyens de communication a pour conséquence l’isolement social ainsi que l’émergence grandissante du sentiment de stress et d’angoisse chez les sujets concernés.

Le constat n’est pas toujours aussi sombre ; ainsi, dans certaines situations ces moyens de communication permettent le développement humain à travers la formation de groupes d’individus qui peuvent participer à des programmes de développement personnel ou visant à une élévation des compétences professionnelles et scientifiques des participants, cela génère pour eux des opportunités, leur permet de penser collectivement et aussi d’accéder à des conseils bénéfiques émanant des expériences des « amis » et des participants de ces réseaux. Internet peut être une bénédiction de dieu. Il ne fait aucun doute que ces réseaux sociaux servent également à renouer avec des anciennes connaissances perdues de vue, à étendre son réseau de relations sociales ou encore à réduire les distances géographiques entre les contributeurs et leurs proches où qu’ils soient dans le monde. On ne peut pas en priver complètement nos enfants, mais il faut contrôler leur rapport aux écrans, et ne pas autoriser la jeunesse à avoir un compte « facebook », qui d’ailleurs est normalement interdit au moins de 12 ans. On trouve sur internet le pire comme le meilleur, c’est à nous, parents, de faire que cela devienne un vecteur de communication et de connaissances, et non pas de détournement et de manipulation de gens mal intentionnés. Des adolescents se font manipuler, des jeunes filles fuguent, cela peut être très grave. Il faut craindre dieu et surveiller nos enfants, faire usage du contrôle parental et ne pas leur donner totale liberté dans ce domaine.  Dieu dit : Ô vous qui avez cru! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne. (L’interdiction, verset 6)

Lu 787 fois

Pour recevoir les prêches du vendredi et  les informations de la mosquée  inscrivez vous à la newsletter 

Lettre d'informations

Ce que vous avez manqué

Les plus populaire

  • Les mérites du jeune du mois de Chaabane
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Remercions Dieu d’avoir allongé notre vie jusqu'à la venue du mois de Chaabane, ce dernier est…
    Ecrit le vendredi, 06 juin 2014 14:00 Lu 1914 fois
  • Fondements du foyer musulman
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Serviteurs d’Allah, Dieu Azawajal a dit dans la sourate Aroum 21 : « Et parmi Ses…
    Ecrit le vendredi, 23 mai 2014 13:02 Lu 1786 fois
  • Aimer le prophète (SWS)
    Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Allah azza wa jal a dit dans le Coran Sourate Al Imran 3/31 : « Dis…
    Ecrit le vendredi, 16 janvier 2015 10:53 Lu 1785 fois

Horaire des prières    

Rappel Religieux

Messagerie     

Contacter-nous

Actualités & Evénements

Prêche de vendredi

Question reponse

Petites annonces

                                                                 

Copyright © 2014  afmccm.fr       AFMCCM 16 Rue Marclan 31600 MURET Tel 09-54-99-52-60